• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mes récentes découvertes…

Mes récentes découvertes… - Anthony Wenger

J’attendais ma femme chez l’ostéopathe pendant son traitement. Sur la table dans la salle d’attente, il y avait des cartes d’affaires que les gens laissaient, sûrement des clients, et je les regardais pour passer le temps. Il y avait celles d’une coiffeuse, pas étonnant qu’elle ait mal au dos avec ce métier. Il y avait aussi celles d’un déménageur, qui lui aussi doit avoir le dos en compote, celles d’un avocat, ça c’est plus surprenant, quoiqu’il cherche peut-être des clients qui veulent intenter des poursuites contre la personne responsable de leur problème de dos. Et il y avait aussi des cartes d’un entrepreneur qui faisait du remplacement toiture Longueuil, et aussi une, d'une entreprise qui faisait des planchers en epoxy. Je n’ai aucune idée de ce que ça pouvait être. Alors intrigué, j’ai navigué sur le web avec mon téléphone intelligent, et j’ai décidé de conserver une de ces cartes, car cela semble donner des résultats impressionnants. Et une de la coiffeuse aussi, car je songeais à changer justement. Pour en revenir à ma femme, son nerf sciatique est vraiment coincé. Elle a levé un sac de pommes de terre à l’épicerie, et a bloqué subitement. Elle est partie laissant son panier à moitié plein sur place tellement elle avait mal. Elle a toujours eu une faiblesse au dos, et régulièrement, ce genre de chose lui arrive, mais habituellement, en 2 jours, c’est passé. Mais pas ce coup-ci, la douleur persiste depuis 4 jours. Le mal de dos est le mal du siècle paraît-il, surtout chez les 40 ans et plus. Et les gens prennent beaucoup de médicaments pour le soulager. Quand elle a fini par sortir, dans l’auto, pour la faire sourire, je lui aie lancé quelques blagues et taquineries. Bon, elle n’entendait pas à rire je crois car elle m’a lancé un « J’en ai plein de dos de tes farces plates ». Plein le dos ? J’ai pouffé de rire, et elle a éclaté en sanglots. Oups,  j’avais vraiment l’impression d’avoir gaffé. À la maison, je me suis repris en la traitant aux petits oignons. Repas, massage de pied, douceurs… Elle s’est excusée et moi aussi, car j’avais été bien maladroit. Finalement, son mal est passé en 3 jours, mais je soupçonne que lendemain, elle allait beaucoup mieux, mais avait pris goût à se faire dorloter…

À propos de l’auteur :

author